Réflexion sur les horaires de travail


Horaire

Horaire de travail

Les horaires de travail en TI sont souvent un sujet difficile à aborder dans une entreprise habitué de faire du 8:00 à 17:00. Mais quel est-ce que c’est vraiment le meilleur choix d’horaire? L’administration préférait garder des horaires fixes, tandis que les employés, et surtout les programmeurs, eux préféraient des horaires flexibles. Mais quelles sont les possibilités? Quels sont les avantages et inconvénients? Je vais essayer de résumer la situation pour montrer qu’aucun des deux mondes n’est réellement parfait.

Les heures fixes

La facilité est le grand mot de ce genre d’horaire. On sait quand le monde est présent, quand il quitte, combien d’heures il a faites. C’est simple et efficace. On veut faire une réunion, pas de problème, tout le monde est présent. Les gestionnaires de projet aiment bien ce genre d’horaire. Ce n’est pas compliqué. Par contre, est-ce encore réaliste dans la réalité actuelle et familiale. Dès qu’un employé a une famille, les congés de l’employé fondent à vu d’oeil. Il faut presque classer les employés en deux catégories histoire de prévoir les absences. Ce genre d’horaire ne fera jamais gagner des employés, ni en perdre. Par contre, ceci ne sera certainement pas un plus qui vous différenciera de la compétition lors de l’embauche d’un nouvel employé. Et sur le long terme, exemple sur 6 mois, il y a de bonnes chances que le nombre d’heures travaillé soit plus bas que prévu en cumulant les absences pour telle ou telle raison qui aurait pu être évité, mais l’employé ne peut pas le déplacer puisque ça ferme en même temps qu’il finit de travailler.

Les heures flexibles

Quelle joie travailler dans ce genre d’environnement pour un employé et quel calvaire à gérer en tant que responsable. Il faut gérer les accès pour que tous puissent entrer et sortir, et ceci, à n’importe quelle heure. Il faut gérer le système d’alarme. Le nombre d’heures de travail devient difficile à gérer, pas pour rien que la plus part des compagnies finissent avec un salaire fixe par semaine. Faire une réunion où il ne manque personne est souvent presque impossible, mieux vaut cédulé au milieu de l’après-midi. Si on espérait devancer la fin d’un projet au milieu de la semaine, il n’est pas rare qu’il soit impossible puisque telle personne n’est pas rentrée. Le support a une question, personne n’est présent pour l’aider. C’est loin d’être la joie ce genre d’horaire. Par contre, ceci peut faire une très grosse différence lors de l’embauche. Ceci permet aussi de consolider la vie de famille parfaitement. Presque tous les employés n’utiliseront pas leurs congés mobiles puisqu’ils n’en auront plus de besoin, sauf s’ils sont malades pour une grande période et non à cause d’un rendez-vous chez le dentiste en plein milieu de la journée. Ce genre d’horaire est le Saint-Graal des horaires de travail. Surtout en programmation, certaines personnes sont beaucoup plus efficaces de nuit que de jour. Mais tous ses avantages ont un gros défaut, vous devez avoir un bon gestionnaire de projet et les livraisons doivent être au minimum aux semaines et jamais en plein milieu. Aussi, l’équipe de support doit être indépendante de l’équipe de programmation. Je vais être franc, même moi je ne le conseille pas.

Les horaires semi-flexibles

Semi-Flexible? En fait, c’est le mixte des heures flexibles et fixes. L’objectif est d’avoir toujours une personne de cédule durant les heures de bureau et les autres ajustent leur horaire comme ils le veulent. De cette façon, on a les avantages de l’horaire flexible et aussi les inconvénients, par contre l’équipe du support n’a plus de problème à avoir accès à un programmeur. Aussi, il est souvent plus facile d’avoir des employés de disponibles sur un plus long horaire de travail et ceci sans embaucher (du 7 h à 21 h, par exemple). Personnellement c’est un excellent compromis, il faut juste bien gérer les disponibilités et s’assurer qu’on a assez d’employés pour laisser au moins 50 % du temps de l’employé flexible. En bas de ce taux, autant considérer que ce sont des horaires semi-fixes, ce qui apporte beaucoup moins d’avantages pour l’employé.

On peut aussi faire une variante avec l’ancienneté. Les horaires flexibles étant un avantage, sauf que techniquement les anciens sont souvent les plus efficaces pour réponse au support. Donc je ne recommande pas réellement cette option.

Pour conclure

Voici 3 types d’horaire avec lesquels j’ai dû travailler. Mon avis, je préfère le semi-flexible avec un taux de flexibilité de 60 %. C’est le meilleur compromis pour éviter les absences tout en donnant du service au support et en donnant aux employés un sentiment davantage de travailler chez vous. Si vous développez en Agile Scrum, les fins de sprint sont toujours aux 2 semaines (dans mon cas), donc aucun problème avec le devancement de date, le client est toujours près des décisions qui sont prises. Mais je vais parler de l’Agile Scrum une autre fois.

Et vous, quel genre d’horaire vous utilisez? Avez-vous déjà vu d’autres façons de gérer le temps des employés?

Maxime Savard

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s